Zéro Phyto

Ma commune sans pesticide

Une démarche zéro phyto : pourquoi et comment ? 

Les produits phytosanitaires, communément appelés pesticides, sont fréquemment utilisés pour le désherbage, la lutte contre les insectes ravageurs ou les maladies et participent à la pollution des eaux. Ils sont également un danger pour les agents qui les manipulent et les habitants fréquentant les lieux traités.

C’est pourquoi la commune de Tilloy-et-Bellay a choisi de s’engager dans une démarche zéro phyto. Afin de l’aider à atteindre son objectif, la FREDON (Fédération RÉgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) Champagne-Ardenne a réalisé un plan de gestion différenciée des espaces communaux, outil indispensable au bon déroulement de la démarche. Il vise à attribuer un entretien adapté à chaque espace selon sa fonction, sa localisation ou encore sa fréquentation. Une cartographie des espaces va être réalisée.

Et la loi, que dit-elle ?

La gestion des espaces verts dans le respect de l’environnement est plus que jamais un sujet d’actualité. Depuis le 1er janvier 2017, la loi Labbé interdit aux collectivités l’usage des produits phytosanitaires de synthèse sur les parcs et espaces verts, les voiries, les chemins de promenade et les forêts (…).

Cette loi n’impose pas le zéro-phyto strict dans les collectivités : certains endroits difficiles d’accès peuvent faire l’objet d’une dérogation pour des raisons de sécurité. Certains cimetières et terrains de sport peuvent également encore recevoir des traitements.

Cependant l’arrêté du 4 mai 2017 précise les dispositions pour préserver la qualité de l’eau face au risque phytosanitaire. Dorénavant tout utilisateur, aussi bien professionnel que particulier, a l’interdiction d’appliquer ou de faire appliquer par un tiers des produits phytosanitaires sur les éléments suivants : points d’eau, bassins de rétention d’eau pluviale, avaloirs, caniveaux et bouches d’égout.

Une obligation réglementaire, certes, mais qui présente de réels enjeux pour l’environnement et la santé humaine.

La nouvelle charte régionale Commune Nature

Pour répondre à ces enjeux, la commune de Tilloy-et-Bellay s’est engagée, auprès de la Communauté de Communes de la Région de Suippes avec les 15 autres communes membres, dans la Charte d’Entretien des Espaces Publics, développée par la FREDON Champagne-Ardenne. Elle a adhéré en 2017 au niveau le plus élevé de cette même charte à savoir « ne plus traiter chimiquement ».

En raison de la mutualisation de la Région Grand Est, la Charte d’Entretien des Espaces Publics cède sa place à la nouvelle charte régionale Commune Nature. Dans la même dynamique que l’ancienne charte, elle a pour vocation d’accompagner les collectivités dans leur démarche vers le zéro phyto, qui se verront attribuer 1, 2 ou 3 libellules selon leur degré d’engagement.

           

Chacun peut agir

Cette démarche de réduction des produits phytosanitaires est une démarche que tout le monde peut s’approprier. Chacun est responsable et doit agir dans ce sens. Une action simple : prendre quelques minutes régulièrement pour entretenir le trottoir devant chez soi ! Et si vous aimez passer du temps dans votre jardin,  pourquoi ne pas vous essayer au jardinage naturel.

 Rédaction : Clotilde TROUPLIN – Conseillère environnement à la FREDON Champagne-Ardenne avec le concours des Agences de l’Eau Seine Normandie et Rhin-Meuse ainsi que la Région Grand Est.
Pour en savoir plus sur la gestion différenciée, rendez-vous sur : www.fredonca.com

             

Informations utiles sur la commune. Conseil municipal, activtés, acutalité, …